Des articles qui font du bien...

Une relation ça prend du temps!

dresser. D'ailleurs, on le dresse, on ne l'éduque pas. Or, une relation vivante repose sur une transformation complexe des acteurs et non sur l’échange mécanique de messages, d’objets ou de sentiments. Cette transformation c’est un apprentissage, c’est un processus relationnel par lequel le propriétaire et l'animal se transforment d’une manière progressive et irréversible. C'est une éducation réciproque. 

Il faut bâtir la relation. La vie c'est l'expression de relations au sein d'un réseau d’amis, de membres de la famille, d’animaux, de collègues et non pas d'objectifs ponctuels poursuivis par des individus distincts. Alors comment faire pour entrer en relation avec votre animal? Par où commencer?

 

Ça part de vous

 

Souhaitez-vous cette relation pleine de complicité et d’harmonie avec votre animal?

À vous de créer ce lien. Parce que plus on cherche à découvrir l’Autre, humain ou animal, à comprendre son univers, plus on le considère. Parce que l’être humain ne peut gagner la bataille qui consiste à sauver les espèces et l’environnement sans forger un lien émotionnel entre lui, la nature et les animaux. La révolution salutaire dans nos relations aux animaux ne pourra pas venir uniquement de l’extérieur, c’est-à-dire par des réformes des institutions, par des changements économiques et politiques ou des changements de statut juridique.

 

La mutation viendra de l’intérieur. Par une réforme de la pensée qui ne peut plus être simpliste et binaire et par une intériorisation de soi, un apaisement de soi, fait de conscience et d’accueil.

C’est vrai qu’à force de conditionnement culturel et religieux, nous avons perdu le sens du lien.  Vivre le lien c’est se poser la question : comment pourrait-on voir le monde comme autre chose qu’un lieu qui existe seulement pour soi ? Car derrière le chien, il y a un humain et plus souvent qu’autrement les problèmes du chien sont des problématiques d’humain. Projeter sur son animal ses comportements et ses attitudes et ses attentes et ses qualités (rarement ses défauts) c’est de la violence.

 

Nous voulons vivre dans une province qui soit la meilleure province au monde en ce qui concerne le bien-être de l’animal. Cela commence par soi. Cela commence par se connaître soi, intimement, se reconnaitre soi intimement, se guérir soir avant d’ouvrir la porte à l’autre.

 

L'enjeu vital auquel l’être humain est confronté dans ses relations avec les animaux c’est de s’attacher mieux et de faire de ses attachements une œuvre partagée d'émancipation. Or, les animaux de compagnie du Québec vivent en moyenne 19 mois auprès de leurs propriétaires avant d'être abandonnés ou mis à mort. Toutes les explications ont été avancées: achat impulsif, ignorance de ce qu'est un animal, coûts…. Une autre explication réside dans la relation, dans la construction de la relation. Ca prend du temps. Or notre société en est une de l'immédiateté, tout, tout de suite, le chien avec et si possible aucune attente pour le