Des articles qui font du bien...

La négation de la relation entre l'homme et son animal

Quand les humains et leurs animaux de compagnie se regardent dans les yeux, leurs niveaux d’ocytocine, appelée hormone de l’amour, du lien social et du plaisir, augmentent nettement dans leur cerveau et renforcent leurs liens. (rf)
Cela permet d’élucider les mécanismes par lesquels notre relation avec nos petits compagnons peuvent être bénéfiques pour notre santé. La liste est longue des effets bienfaisants de la présence des animaux chez des personnes autistes ou souffrant de stress post-traumatique… pour lequel l’ocytocine est actuellement utilisée comme traitement expérimental.

Or voilà une entreprise vient de commercialiser un animal-robot compagnon pour les personnes âgées afin je cite : ‘Voici Joy For All, un chat robot doté de plusieurs capteurs, qui reproduit la même interaction possible entre un vrai chat et l’homme’’. (Pour en savoir plus: ici)

 

C’est la négation même du vivant et des recherches scientifiques qui confortent l’idée que quand votre animal vous regarde ce n’est pas forcément parce qu’il veut que vous lui donniez une gourmandise mais que ce contact renforce le lien.
Avec un animal-robot, cet acquis développé au contact des humains lors du processus de domestication est anéanti. De là à dire qu’on offre aux personnes âgées, un pied dans la tombe….