Des articles qui font du bien...

Éthique et coaching de la terre

Dans le dernier atelier ‘Recontactez la puissance de votre animal intérieur‘, les participantes ont vécu deux directions dehors. Se retrouver les pieds nus sur le sol, la mousse, sentir les épines de pin chatouillées la plante des pieds, humer l’air de la rivière, s’asseoir de tout son long dans les feuilles de l’automne qui tombent… ce contact très fort avec les éléments c’est surtout un contact très fort avec soi.

 

Il est rare que nous choisissions de vivre et d’agir dans un lieu qui ne possède aucun lien avec la nature, même s’il s’agit simplement d’une vue à travers la fenêtre, d’une plante ornementale, ou d’une image, peinture ou photo encadrées d’un paysage. Les bénéfices sont nombreux au niveau de la santé physique et mentale.

 

Tout est là, dans le coeur

Les effets se manifestent aussi au niveau social et collectif, créant des liens positifs entre les voisins et causant une réduction des comportements violents et criminels.

 

 

La participation à des activités de protection et de restauration de la nature apporte des bénéfices additionnels comme la responsabilisation, le développement de connaissances et d’habiletés, la confiance en soi et l’enrichissement du capital social d’une communauté. Bien que la relation entre être humain et nature soit forte, les sociétés contemporaines sont peu conscientes de ce lien et la plupart d’entre nous se trouvent physiquement et psychologiquement éloignés et en ignorance de l’état de santé de la nature qui nous entoure. La majorité des personnes (peu importe leur origine culturelle) choisit un lieu « naturel » comme endroit préféré. 

Les éléments naturels nous font avancer sur le chemin

Tout est là… dans le coeur… Juste arrêter… s’arrêter de chercher…Et tendre l’oreille dans le silence de la conscience. Dans ce dialogue avec la nature, il s’agit de sentir avec le corps et pas l’intellect et d’entendre avec la peau. Sans forcer, sans le susciter, sentir avant de le voir, et ressentir le bonheur qu’il y a d’être là, dans ce souffle qui devient alors le souffle de l’arbre et tout s’anime…..

 

Méditer, pardonner, libérer

Méditer avec un arbre est aussi un moyen par lequel nous expérimentons notre connexion aux forces de vie qui résident dans la Terre.  Et c’est au coeur des branches et des racines, que le pardon est possible, vous savez celui de la guérison des blessures du cœur. Il est le baume qui permet de les soigner.

 

On conquiert sa liberté intérieure en restant à l’écoute de tout ce qui vit, en n’ayant peur de rien, en allant jusqu’au bout de soi-même. De nombreuses études prouvent que ces activités en plein air réduisent le stress de nos vies citadines, améliorent notre condition physique, dopent notre estime de soi et nous rendent plus sociables. Ce temps de reconnexion assis dans l’herbe permet de prendre conscience que nous avons laissé s’installer un clivage en ne développant que le versant individuel de l’humain, le moi, au détriment du lien social et du lien avec la nature. Notre être n’est pas séparé du monde par une frontière imperméable.

 

Cette écoute attentive de soi – et de l’autre végétal, animal, minéral –, grâce à un questionnement en profondeur sur ses croyances, ses actes, sa façon d’être en relation, de se nourrir, de consommer, de pratiquer ses loisirs… ira dans le sens du respect du vivant en soi et autour de soi.

 

C’est pourquoi le coaching de Sandra s’appuie sur les éléments naturels pour vous faire avancer sur le chemin.