Des articles qui font du bien...

Construire son bien-être

Démons tapis dans notre inconscient

Ainsi ce que nous percevons n’est pas le monde, tel qu’il est mais le modèle du monde créé par notre cerveau. Si nous le percevions tel qu’il était, nous pourrions voir le danger, faire en sorte de s’en échapper et ensuite on irait bien tranquillement. Or, voilà, la bibitte humaine se permet de nourrir la tristesse, la peur…. Ces émotions sont essentielles à sa survie mais à trop les nourrir, il en oublie de construire son bonheur. De nos jours, ce ne sont plus les bêtes féroces qui nous gardent éveillés la nuit mais les démons tapis dans notre inconscient.

En résumé, j’aimerais avoir un message un peu positif à vous transmettre. Je n’en n’ai pas. Est-ce que deux messages négatifs ça vous irait? – Woody Allen.

 

En tant qu’animaux nous sommes programmés pour ressentir des états d’âmes positifs et des émotions négatives. Cela repose sur des bases évolutionnistes. En gros, il était – dans le lointain passé – vital de savoir reconnaître ce qui faisait mal afin de se donner toutes les chances de survivre et fuir ce qui pouvait nous blesser (ou nous tuer). Ça commence par là ! Bien entendu, l’humain va rajouter des subtilités à ces émotions et surtout une dose de complication…..Ce que Christophe André appelle des états d’âme!

 

Ce que nous recherchons c’est la liberté d’être nous-mêmes, d’exprimer ce que nous sommes. Mais en observant notre vie, nous voyons que la plupart du temps nous agissons simplement pour faire plaisir à autrui, pour être accepté par les autres, plutôt que de vivre notre vie pour nous faire plaisir à nous-mêmes.

 

 

 

Combattre les démons ou ombres c’est affronter les parties de nous-mêmes dont nous nous sommes déconnectés et auxquelles nous ne voulons/pouvons faire face. Des démons qui jaillissent dans les périodes de transitions, dont la présence se manifeste par la souffrance et qui s’opposent à notre croissance.

 

Pour leur faire face, nous avons besoin de ressources particulières, ça peut ressembler aux lances d’antan, ces outils tranchants vont permettre d’accueillir, intégrer, connecter, générer quelque chose qui n’existait pas encore. Et où trouver ces outils? C’est là qu’entre en jeu l’expertise du coach : révéler le potentiel de la personne pour qu’elle se rende compte qu’elle a tout en elle pour passer au travers, atteindre, réussir, réaliser, se réaliser…

Tu seras sauvé

‘Petit humain, tes émotions te pousseront à naturellement avoir peur et être triste, mais tu seras sauvé par tes états d’âme (si tu travailles dessus…)’, Christophe André. Les états d’âme (p 45).

 

Notre cerveau possède les qualités pour analyser les situations positives… En principe. Mais quand le mode survie a prédominé durant une bonne partie de son existence (danger réel ou sublimé), il est plus difficile, seul, de faire appel à cette capacité.

Or, ‘le coach de vie aide son client à construire par lui-même des objectifs de vie efficients et atteignables mais également à créer des solutions innovantes’, Odile Bernhardt, Le coaching personnel. Ainsi le coaché se concentre sur ‘comment réussir aujourd’hui et demain’ plutôt que ‘pourquoi ça n’a pas réussi hier’.e suis un paragraphe.