Des articles qui font du bien...

Comment vous préparer à devenir des partenaires?

"Combien de temps seriez-vous capable de rester sans rien faire (sans télé, ni radio, ni journal, ni livre, ni ordinateur...) à la maison, sans sortir plus d'une demi-heure, sans faire les courses, sans voir des amis? En fait, combien de temps seriez-vous capables d'imiter ce que nous demandons à nos chiens en ville? ", questionne le vétérinaire Joel Dehasse.

 

Par contre, en se demandant : Qu’est-ce que je possède qui puisse améliorer la vie de mon chien et réciproquement, que possède-t-il pour améliorer la mienne? La donne vient de

changer. Car vous avez des ressources en dedans de vous. Beaucoup de ressources pour vous ouvrir à votre chien et lui offrir une vie normale de chien. Et inversement, votre chien vous apporte à chaque instant un miroir de conscience, il est à votre reflet….Ca tombe plutôt bien; car ce que vous lui proposez, vous en aurez promptement une évaluation!

La première preuve à apporter à votre animal compagnon, c’est de respecter sa réalité biologique. Il en va de même pour vous! Quelle évidence me rétorquerez-vous! Et pourtant elle est loin, assez loin d’être respectée cette évidence! Oui nous partageons des réalités biologiques comparables. Nous avons besoin de bouger. Un corps en santé, ça vous dit quelque chose? Pour en maintenir un en bonne condition, nous nous astreignons à aller au gym, à manger bio, à modérer l’alcool, à… S’asteindre, le pire des mots…. Les animaux aussi ont besoin de bouger. Pour eux pas d’astreinte c’est vital. Or même cet aspect là de notre relation laisse à désirer. Nous leur infligeons les mêmes contraintes dans leur promenade que nous dans nos ‘bonnes résolutions de faire du sport 3 fois semaine’. Les promenades ne servent pas qu’à faire pipi, elles ont aussi une fonction motrice et sociale. Fondamentale pour se délier les pattes, la promenade sert aussi à savoir ce qui se passe dans le quartier. C’est vrai que, pour nous humains, la promenade dans le quartier sert à faire ses courses, à filer d’un endroit à l’autre sans perdre de temps à rêvasser sur un poteau. Or voilà en imposant ce rythme à votre animal, vous bafouez ses besoins de base.

 

Et votre chien va répondre que cela ne fait pas son affaire de marcher au pas de course le quartier ! À ce moment là, il est possible alors que vous ne perceviez pas les signaux qu’il vous envoie, ou peut-être que vous vous trompez quant à leur interprétation ou pire, si vous le punissez pour ce qu’il est entrain de vous dire, cela peut engendrer de gros dommages.

 

Une meilleure compréhension de ce qui constitue le bien-être de votre animal et sa manière de vous parler va permettre une meilleure compréhension de votre relation à votre animal. Cela va vous préparer à devenir des partenaires.