Des articles qui font du bien...

Comme le bon vin, ça prend du temps...

Accéder à la maturité, tomber enfin les masques, nous libérer de fantasmes infantiles, voici quelques-uns des enjeux de la crise du milieu de vie (Rien nous prépare à la crise du milieu de vie).
Il ne s’agit pas de crise mais d’une transition majeure qui réserve bien des surprises. 

Crise ou opportunité

Il faut voir le côté positif de ce passage d’une vie.
Ainsi, avant 40 ans, Freud n’avait guère effectué que des recherches sur la cocaïne. Ce n’est qu’à 44 ans qu’il publie son “Interprétation des rêves” et devient le grand Sigmund Freud. Bach, lui, a composé ses plus grandes œuvres une fois nommé à Leipzig, à 38 ans.

 

Beckett a quitté sa mère et son Irlande natale aux alentours de 40 ans et n’est devenu écrivain qu’à 46 ans, en arrivant à Paris. C’est aussi l’âge où Marx jette les premières bases de son “Capital”. Goya, Gauguin, Wagner, Monet, Hugo, Verdi, Rameau, et bien d’autres, ont attendu la maturité avant de produire leurs plus beaux chefs-d’œuvre. (rf)

​​

 

Aucun sens

Et là où nous sommes particulièrement démunis c’est dans le sens à donner à tout ce fatras. Il n’y a pas d’explication causale, du genre à cause du passé, voilà ce qu’il adviendra dans l’avenir.

 

Il y a peut-être des prédispositions, mais rien en ce domaine ne semble systématique. Cela n’a rien de rationnel.

Se poser les vraies questions

Si on se donne les moyens de bien l’aborder, ce virage peut représenter une exceptionnelle occasion de développement. Les réponses aux questions fondamentales que vous vous posez sur votre couple, sur votre réussite professionnelle, votre place dans l’univers, sur… n’ont pas à recevoir de réponses brutales. Comme cette période de transition s’étale sur une dizaine d’années, il est quand même préférable d’y aller en douceur!

Entre regrets, fuite en avant, déclic ou bien acceptation, arrive l’instant durant lequel vous touchez à une certaine harmonie, à une sensation toute particulière vous indiquant que les choses sont comme elles doivent être.