Des articles qui font du bien...

Oui votre animal vous ressemble!
Coaching facilité par l’animal

Ainsi, les peurs de votre animal, les limites que votre cheval rencontre – hors leurs tempéraments propres – sont le fruit de la cohabitation que vous développez avec lui. Ainsi, en 2010, une équipe de l’University Medical Center d’Amsterdam a trouvé qu’il existait une corrélation significative entre le degré de surpoids de chiens et l’indice de masse corporelle de leurs maîtres. Cette corrélation ne concernait en revanche pas les chats.
Comment est-ce possible? En arrivant dans votre maison, l’animal adopte les rythmes qui sont les vôtres. Il est particulièrement en observation de vos faits et gestes, il faut dire que sa nourriture, ses sorties dépendent de la manière dont il va se lier à vous et vous à lui. Entre votre animal et vous existe un haut niveau de familiarisation, lié à l’établissement d’une relation interspécifique et d’un état de dépendance vis-à vis-de l’homme.  Le chien, à la différence du loup, se retourne vers l’humain lorsqu’il fait face à une situation impossible à résoudre seul. Il tire profit de ses facultés pour construire une relation particulière de bénéfice mutuel avec l’être humain. Oui votre animal appartient à une espèce essentiellement distincte de l’espèce humaine. Chacun d’entre eux présente un tempérament propre, tandis que la récurrence de leurs interactions avec l’homme leur donne, par apprentissage, une personnalité unique et changeante.
Prenons un exemple. Le gardien de cet animal a des peurs, c’est-à-dire qu’il vit des émotions intenses, qui l’angoissent face à un danger réel ou imaginaire. Poursuivons l’exemple, cette peur concerne ‘comment ça va se passer demain’. Elle se manifeste par une transpiration excessive, par une gorge nouée, par des tremblements. Tous ces symptômes sont sentis de manière olfactive, visuelle, auditive, par votre animal. En ce sens, votre peur influe sur le comportement de votre animal. En général, nous avons peur d'une chose qui n'est pas encore là mais que nous craignons par avance. Certains sont maîtres dans l'art d'imaginer le pire et de décupler ainsi leur angoisse. Et l'on peut dépenser une énergie folle à se faire peur et à fuir les situations qui nous angoissent. 

Souvent on entend dire : Vous avez la même tête que votre chien ! La science corrobore cette croyance populaire, enfin y trouve une part de vérité. La ressemblance est physique et émotive et… comportementale.

Lorsque nous percevons quelque chose de stressant, il s’ensuit une cascade d’événements biologiques. Comme la sécrétion d’hormones du stress, telles l’adrénaline et le cortisol. Or cette projection de votre imagination a des répercussions très concrètes sur le comportement de votre animal. Il est directement impacté, il va lui aussi déclencher des peurs. Il vit avec vous, dans votre famille, il en imprègne toutes les variations. Pourquoi en serait-il autrement?
En ce sens, le comportement de votre animal c’est un peu votre comportement!